Die große Pfingstgemeinde in Köln

Pentecôte 2012 : Un sommet de la foi

Die große Pfingstgemeinde in Köln

Cologne/Zurich. Un sommet dans l’année religieuse des chrétiens néo-apostoliques du monde : le 27 mai 2012, l'apôtre-patriarche Wilhelm Leber a célébré le service divin de la Pentecôte à Cologne. « Ce qui est impossible aux hommes est possible à Dieu », est le message qu’a adressé le chef spirituel des chrétiens néo-apostoliques aux fidèles. La prédication était axée autour de la question de savoir de quelle manière les enfants de Dieu doivent mener leur vie aujourd’hui. Il s’agit en fait de conserver la foi, d’être pacifique, de se soumettre à Dieu et de puiser des forces de la résurrection de Christ pour la vie quotidienne.

Le service divin de la Pentecôte 2012 a eu lieu à Cologne, en présence de tous les apôtres de district en activité dans le monde et des apôtres en activité en Europe. Selon la tradition, au début du service divin, l'apôtre-patriarche Wilhelm Leber a adressé une parole de salutation aux communautés du monde entier : « Ce qui est impossible aux hommes est possible à Dieu. » (extrait de Luc 18 : 27).

Puiser des forces de l’Esprit

« Les hommes ont des barrières, mais Dieu ne connaît pas de limites », a expliqué l'apôtre-patriarche. Il a appelé les fidèles à profiter des forces issues du Saint-Esprit pour se débarrasser des disputes et de la colère ou pour surmonter des situations difficiles avec Dieu.

Dans ce contexte, l'apôtre-patriarche a aussi abordé la situation globale : le christianisme est en recul dans le monde, et, même au sein des communautés, il existe ici et là des défis à surmonter. Nous nous trouvons face à la question de savoir comment continuer. « Ne regardons pas seulement la situation d’un point de vue humain, car nous savons que pour Dieu, tout est possible », a dit l'apôtre-patriarche.

Si nous espérons en l’aide de Dieu, toutes les difficultés ne seront pas résolues d’un seul coup. « Cependant, avec l’aide de Dieu, il est possible de surmonter des frontières. » Pour cela, il est nécessaire de profiter des forces.

Vivre en tant qu’enfants de Dieu

La suite de la prédication était basée sur la parole biblique en Romains 8 : 16 : « L’Esprit lui-même rend témoignage à notre esprit que nous sommes enfants de Dieu. ». Le Saint-Esprit nous incite à vivre en tant que véritables enfants de Dieu », a expliqué l'apôtre-patriarche au sujet de la parole biblique.

Le Saint-Esprit nous incite à garder la foi même dans les circonstances difficiles. « Les enfants de Dieu sont toujours disposés à la paix », a cité l'apôtre-patriarche comme deuxième pensée. Il a poursuivi : « Ils sont soumis à Dieu et intègrent la résurrection de Jésus-Christ dans leur vie. »

Veiller à la stimulation par l’Esprit

« Ce n’est qu’avec et grâce à Dieu que l’homme peut parvenir à la béatitude, c'est-à-dire vivre la communion avec Dieu », a expliqué l'apôtre de district Jean-Luc Schneider (France) lors de sa prédication, poursuivant cette pensée. Dans ce contexte, la béatitude signifie le salut et la communion avec Dieu. Le conseil de l'apôtre-patriarche adjoint désigné : « Si nous suivons les conseils de l’Esprit, nous pourrons parvenir à la béatitude dès aujourd’hui. »

L’apôtre de district Noel Barnes a relaté que les plannings des apôtres de district d’outre-mer ont été brusquement modifiés, ce qui est lié à l’installation dans sa charge du nouvel apôtre-patriarche adjoint. « C’est néanmoins avec plaisir que je suis venu vous voir, et je me réjouis beaucoup de cette communion de la Pentecôte. »

Lecture biblique extraite des Actes des Apôtres

Au début du service divin, les participants ont entendu une lecture biblique d’un passage en Actes des Apôtres 2 : 1-4 : « Le jour de la Pentecôte, ils étaient tous ensemble dans le même lieu. Tout à coup il vint du ciel un bruit comme celui d’un vent impétueux, et il remplit toute la maison où ils étaient assis.

Des langues, semblables à des langues de feu, leur apparurent, séparées les unes des autres, et se posèrent sur chacun d’eux. Et ils furent tous remplis du Saint-Esprit, et se mirent à parler en d’autres langues, selon que l’Esprit leur donnait de s’exprimer. »

Retransmission dans le monde entier

1 600 chrétiens néo-apostoliques de Cologne ont vécu le service divin sur place dans la grande salle de l’hôtel « Maritim ». De plus, plus de 1,5 millions de personnes dans plus de 100 pays étaient reliés par vidéotransmission via satellite et Internet. D’après les premiers retours, la retransmission s’est déroulée sans problèmes techniques ni pannes.

L’animation musicale du service divin a été prise en charge par un chœur de jeunesse, formé spécialement, et un jeune orchestre. Ils ont interprété des morceaux spirituels modernes, dont « O komm, Du Geist der Wahrheit » (« Oh viens, toi, Esprit de vérité ») et « I sing with the spirit » (« Je chante avec l’Esprit »). Un film de présentation des chrétiens néo-apostoliques de Rhénanie-du-Nord-Westphalie et des installations de l’Église territoriale hôtesse a été diffusé au début de la retransmission.

27 mai 2012