Mises à la retraite et ordinations au Kenya

Nairobi. L’apôtre-patriarche Wilhelm Leber vient de faire un voyage très intéressant dans le sud-est du continent africain qui peut se résumer ainsi : un service divin pour la jeunesse le 13 mai 2006 à Embu et un service divin de confirmation le lendemain 14 mai à Nairobi, la capitale du Kenya, comprenant également trois mises à la retraite et six ordinations de nouveaux apôtres et évêques. Au Kenya, 1,3 millions des environ 32 millions d’habitants proclament leur appartenance à la foi néo-apostolique.

L’apôtre Jackson Kadenge (63), l’évêque Joseph Ngoro (48) et l’évêque Johnstone Simekha (63) ont été solennellement admis à une retraite bien méritée. Tous trois comptent parmi les pionniers de l’Eglise néo-apostolique dans leur patrie, le Kenya. L’apôtre-patriarche a souligné que ces serviteurs ministériels ont servi avec un dévouement total. Il a aussi remercié les épouses et familles pour leur engagement.

A la fin du service divin solennel, le chef spirituel de l’Eglise internationale a ordonné deux nouveaux apôtres et quatre évêques pour l’Eglise territoriale de Tanzanie : Elias Mwaisaka (54) et Vincent Wofile (44) ont reçu le ministère d’apôtre.Les nouveaux évêques institués pour la Tanzanie sont Watson Kalyembe (52), Emmanuel Macheho (39), Hamis Meleine (32) et Shukuru Mwailamula (51).

La Tanzanie compte environ 600.000 chrétiens néo-apostoliques. Avec ses 0.95 millions de kilomètres carrés, ce pays est presque trois fois plus grand que l’Allemagne, mais il est relativement peu habité. Comme l’a souligné l’apôtre-patriarche Leber, du fait des grandes distances et d’une infrastructure routière souvent mauvaise, les communautés néo-apostoliques ont besoin d’un encadrement intensif.

Durant le service divin tenu par l’apôtre-patriarche Wilhelm Leber dans l’église centrale de Nairobi, ce dernier a invité plus de 80 jeunes frères et sœurs à se présenter devant l’autel pour y prononcer solennellement leur vœu de confirmation. La parole de base du service, tirée de I Jean 2 : 28 : «Et maintenant, petits enfants, demeurez en lui, afin que, lorsqu’il paraîtra, nous ayons de l’assurance, et qu’à son avènement nous ne soyons pas confus », ne leur était pas seulement destinée, mais à la communauté en fête toute entière.

18 mai 2006