La brève détente pendant la pause de midi fait du bien.

L’AAD de Karlsruhe a décidé: A partir de Pentecôte 2008 le texte du « Notre Père » allemand sera mis à jour

La brève détente pendant la pause de midi fait du bien.

Karlsruhe. Les 20 et 21 avril, une assemblée internationale des apôtres de district de l’Eglise néo-apostolique a eu lieu à Karlsruhe. Les apôtres de district et les apôtres de district adjoints du monde entier se sont rencontrés pour discuter de différents sujets d’ordre théologique, stratégique et organisationnel. A cette occasion, ils ont décidé à l’unanimité qu’à partir de Pentecôte 2008 le « Notre Père » sera prié dans toutes les langues en utilisant le texte de la version biblique en usage dans la région linguistique concernée.

Aujourd’hui, dans les régions germanophones, le „Notre Père“ n’est pas prié dans les termes de la version Luther 1984 (LU 1984), bien que cette version de la bible soit officiellement en usage dans les offices de l’Eglises néo-apostolique. Dans les régions anglophones, on n’utilise pas non plus les termes de la New King James Version, alors même que l’usage de cette version a été officialisé en 2002.

En conséquence, les participants à l’assemblée des apôtres de district ont décidé qu’à partir de Pentecôte 2008 le texte de Matthieu 6 : 9-13 sera prié dans les termes utilisés dans les traductions bibliques récentes. Cette décision est justifiée par le fait  que les ouvrages pédagogiques de l’Eglise sont basés sur LU 1984 et NKVJ. Ainsi, le nouvel ouvrage de base de la foi néo-apostolique (catéchisme) commente le « Notre Père » sur la base des versions en usage officiel dans l’Eglise néo-apostolique. Dans toutes les autres langues, le texte du « Notre Père » devra également correspondre, dès Pentecôte 2008, à celui de la version de la Bible en usage officiel dans la région linguistique concernée

Ainsi l’Eglise néo-apostolique corrige ce qui avait été consciemment remis à plus tard lors de l’introduction des nouvelles versions de la Bible en 2001/2002, à savoir la mise à jour du texte du « Notre Père » (pour mémoire).

D’autre part, l’assemblée des apôtres de district a décidé le démarrage du projet « visio-conférence » par l’administration internationale de l’Eglise à Zurich. L’utilisation des outils de dialogue via Internet doit permettre de réduire les coûts et les déplacements et de gagner du temps. Si les essais sont concluants, les apôtres de district pourront à l’avenir être plus souvent en contact avec l’apôtre-patriarche et entre eux grâce à la Webcam et au terminal.

Les autres thèmes traités lors de l’AAD vous seront présentés ici prochainement.

28 avril 2006