Dans les détails – les magazines

Environ la moitié seulement de la population mondiale est connectée à Internet, le reste de la population n’y a pas accès. D’autres encore préfèrent s’informer hors ligne et ne sont pas mécontents si les articles vont davantage dans les détails.

« community » pour le monde entier

community c’est le nom du magazine de l’Église néo-apostolique internationale. Le magazine trimestriel, avec ses 32 pages, est publié dans les langues anglaise, française et espagnole. Outre les déclarations doctrinales et les communications de la Direction de l’Église, le magazine rend notamment compte des univers de vie des membres de l’Église.

L’unité dans la diversité – telle est la devise de la distribution gratuite en version électronique ou imprimée. En effet, les champs d’activité des apôtres de district individuels ont une très large marge de manœuvre ; selon les besoins, ils peuvent par exemple proposer un numéro trimestriel réduit ou un magazine mensuel élargi. Le magazine « community » est offert en trois langues par l’Église néo-apostolique internationale et peut, le cas échéant, être traduit sur place dans d’autres langues par les Églises territoriales.

Toutes ces variantes ont une partie commune : l'éditorial de l'apôtre-patriarche, une transcription détaillée d’un de ses services divins centraux et une documentation sur la doctrine de la foi.

« Unsere Familie » pour l’Allemagne

Cette « core-community » se retrouve également dans le magazine Unsere Familie (version allemande de « Notre Famille », qui n’est plus produit aujourd’hui, NdT). Le magazine de tradition bimensuel payant est l’organe de l’Église pour l’espace germanophone. Une fois par mois, il comprend également le supplément Wir Kinder. Six fois par an, spirit, le magazine dédié aux jeunes chrétiens néo-apostoliques, est joint au magazine.

Les « Pensées directrices » à l’attention des frères du ministère

Le périodique le plus traduit de l’Église néo-apostolique est la publication mondiale Pensées directrices. Il contient la partie exégétique de la préparation de la prédication, que les ministres en charge d’âmes locaux transposent ensuite dans leur propre culture et univers de vie.

Près de 200 000 ministres reçoivent les « Pensées directrices », environ un tiers sous la forme d’un numéro mensuel et la majorité d’entre eux sous la forme d’un recueil annuel. La publication est actuellement traduite dans 75 langues.