Examen final

Quiconque apprend un métier devra tôt ou tard passer un examen. Il n’est pas nécessaire que le candidat soit parfait ni qu’il obtienne la mention « très honorable » ; il doit néanmoins être perceptible qu’il sera en principe capable d’exercer le métier choisi sans problème.

En tant que régénérés, nous nous trouvons également dans une sorte d’apprentissage. Nous sommes appelés à co-régner avec Jésus-Christ dans son royaume de paix en tant que sacerdoce royal et à annoncer l’Évangile aux hommes. Nous sommes préparés à cette tâche au cours des services divins ; dans notre vie quotidienne, c’est-à-dire la partie pratique, nous devons mettre en application ce que nous avons entendu, suivre Christ, le servir ainsi que notre prochain et annoncer l’Évangile. Lorsque Jésus reviendra, il nous mettra à l’épreuve et emmènera ceux qui seront prêts à exercer leur profession en tant que sacerdoce royal dans le royaume de paix. Nous ne devons et ne pouvons pas devenir parfaits d’ici là. Néanmoins, il devrait être perceptible que nous serons à la hauteur de notre tâche avec l’aide de Dieu.

Heureusement, nous avons un Maître qui est toujours à nos côtés pour nous aider. Lorsqu’il verra nos efforts, il ajoutera par grâce ce qui manquera encore à la fin.

Piste de réflexion issue d’un service divin célébré par l’apôtre-patriarche